Contact

Artistique

Chargé de projets

Juliette Steiner est comédienne, scénographe et metteuse en scène.

Elle intègre en 2009 la Haute École des Arts du Rhin de Strasbourg, dont elle sort diplômée en 2014. Durant ses cinq ans d’études elle se forme à la fois à l’art et la scénographie et multiplie les stages de régie et d’observation, auprès notamment de la compagnie de Roméo Castellucci et celle de Valère Novarina.

En 2012, suite à un stage avec Olga Messa elle est sélectionnée pour participer au festival Nouvelle Danse et Performance à Pôle Sud. Parallèlement à son école elle continue sa formation en jeu et en danse lors de stages tels que les Rencontres Corps Objet Image au TJP (CDN) en 2013 et lors des 16ème rencontres internationales de théâtre à l’Aria, en juillet et août 2013. Durant l’année 2013 / 2014 elle poursuit des études de jeu au Conservatoire de Strasbourg et est dirigée par Olivier Achard et Olivier Chapelet. En septembre 2014 elle rejoint le Cycle à Orientation Professionnelle du conservatoire de Colmar sous la direction de Françoise Lervy et obtient son Diplôme d’Études Théâtrales en 2016, mention très bien. Depuis elle continue à se former et participe à plusieurs journées et parcours professionnels au TJP (CDN) auprès de Ève Ledig et Simon Delattre, notamment.

En mars 2015 elle est comédienne et scénographe dans le projet ELLES de la compagnie Estro à l’Espace Culturel de Vendenheim. En Février 2016 elle est scénographe et assistante à la mise en scène du metteur en scène mahorais Madjid El Saindou

dans le cadre d’une résidence de création à Mayotte autours du spectacle Les dits du bout de l’île. Ce spectacle est présenté à la

Chapelle du Verbe Incarné lors du festival OFF d’Avignon 2016. En mars 2017 elle joue dans la pièce Cancrelat, mise en scène par Vincent Goethals à la Comédie de l’Est, puis en tournée.

En avril 2017 elle participe à une première résidence à la Fabrique de Théâtre de Mons pour le spectacle Personne en quête d’auteur

de la compagnie Les filles d’Aplomb. Elle participe à la nouvelle création du Gourbi Bleu, un triptique mis en scène par Sandrine Pires, des textes de Marion Muller Collard. En tant que scénographe, elle travaille avec le metteur en scène Maxime Pacaud, pour la compagnie MusikBuhne de Manheim.

Parallèlement elle enseigne le théâtre au centre médico-psychologique de Bischheim ainsi qu’à l’Espace K. Elle accompagne la compagnie amateur Onomatopée en tant qu’artiste associée à l’Espace Athic. En tant que comédienne et formatrice elle travaille avec l’Unité de Simulation Pédagogique de l’Hôpital Civil de Strasbourg, avec les élèves infirmiers de l’IFSI St Vincent de Strasbourg ainsi qu’avec CHRU de Strasbourg. En 2017, elle est jury

du concours d’entrée du COP du conservatoire de Colmar. Depuis deux ans elle réalise régulièrement des voice-over pour Arte.

Ruby Minard

 

Ruby Minard est comédienne et dramaturge.

Elle débute le théâtre en 2006 au sein de la compagnie Avec ou Sans Fil, en apprenant les fondamentaux du jeu, du conte, de la manipulation marionnettique, du jeu caméra, mais aussi de la direction d’acteur et de la mise en scène. En 2009 elle obtient un baccalauréat littéraire option théâtre.
Après des études en classes préparatoires puis à l’université de Strasbourg en Lettres moderne et en Arts du spectacle, elle intègre en 2012 le conservatoire de Colmar sous la direction de Françoise Lervy. Elle obtient son Certificat d’Etudes Théâtrales en 2015 avec les félicitations du jury puis son Diplôme d’Études Théâtrales en 2016, mention Très Bien.
En 2011 elle est à l’origine du collectif Les Habitants de la rue Tabaga, association théâtrale aujourd’hui installée au Brassin, à Schiltigheim.
Attentive à la question de la transmission, elle intervient dans le cadre de l’option théâtre du lycée Saint Antoine à Phalsbourg en 2013 et 2014, où elle dirige les élèves de 1ere et terminale dans
Grand-Peur et misère du IIIème Reich de Brecht.
Elle intervient de manière occasionnelle au centre médico-psychiatrique de Bischeim aux côtés de Juliette Steiner.
En 2014 elle participe au projet
La Dame de la mer, par la Cie Poussière Rouge qu’elle joue au Préo à Oberhausbergen et à l’espace Malraux de Geispolsheim.
En 2017 elle intègre l’équipe de Guy Pierre Couleau pour
Le Songe d’une nuit d’été (création à Colmar puis en tournée). Elle est aussi à l’affiche de Cancrelat de Sam Holcroft, mis en scène par Vincent Goethals à la Comédie de l’Est.
Par ailleurs elle apparaît régulièrement dans des courts et longs métrages et réalise des voice-over pour Arte.

Justin Dâwa Litaaba-Kagnita est comédien, conteur, metteur en scène, musicien et chanteur franco-togolais. Parallèlement à des études de sociologie effectuées à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de l’Université de Lomé au Togo, il travaille comme comédien permanent au sein de la compagnie Louxor de Lomé de 1998 à 2002. En 1999, il reçoit le prix du meilleur comédien au Festival de Théâtre de la Fraternité (FESTHEF) à Assahoun, auTogo. Boursier du gouvernement français, il participe en 2002 aux 5es Rencontres Internationales de Théâtre en Haute-Corse (A.R.I.A), sous la direction de Robin Renucci. En 2003 il intègre l’Ecole Supérieure d’Art dramatique et de Comédie musicale d’Agen (Théâtre Ecole d’Aquitaine) sous la direction de Pierre Debauche. Depuis il a été dirigé par Robert Angebaud, René Loyon, Alain Batis, Gérard Chabanier, Antoine Bourseiller, Alan Boone, Alexis Djakeli, Pierre Debauche, et Pierre Vincent. Il a interprété, entre autres, le Roi Claudius dans Hamlet de William Shakespeare, Woyzeck dans Woyzeck de Georg Büchner, Poséidon dans Les troyennes d’Euripide, Camillo dans Le conte d’hiver de William Shakespeare et Sganarelle dans Dom Juan de Molière. Il a été assistant de René Loyon en 2002 et de Pierre Debauche de 2007 à 2009. Pour le montage de la pièce Bintou de Koffi Kwahulé, il signe la création musicale, la direction du choeur et joue le messager dans une mise en scène de Laëtitia Guédon (le spectacle obtient le prix de la presse Avignon OFF 2009). Il a écrit et mis en scène deux spectacles, Le chien du prince (spectacle jeune public inédit de 2006 à 2010) Les aventures de Baïnazara (conte tout public inédit 2009), mais a aussi mis en scène des textes édités comme Il faut tuer Sammy d’Ahmed Madani (2005) et Roberto Zucco de Bernard-Marie Koltès (2013). En septembre 2014 il obtient un Master en Administration des Institutions Culturelles à l’IUP AIC d’Arles, Faculté d’Economie et de Gestion d’Aix-Marseille Université. Il a conçu et réalisé deux résidences de création théâtrale et d’actions culturelles à Mayotte en 2015 avec le soutien de la DAC de la Préfecture de Mayotte ainsi qu’au Togo en 2016 en collaboration avec la compagnie Issue-De-Secours de Villepinte et avec le Soutien du CITF et de l’Institut Français du Togo.

Andréa Baglione

 

Andréa Baglione est metteur en scène et scénographe. 

Après des études en lettres modernes et philosophie, elle rejoint la Hear où elle suit d’abord la voie du dessin d’illustration puis du design avant de rejoindre l’atelier de scénographie. Elle sort diplômée en 2015 avec les félicitations du jury. Elle participe en tant que scénographe, stagiaire et assistante à la mise en scène à plusieurs créations. Ces différents projets la conduisent sur les routes de France (avec la troupe Robert aime Jocelyne et la compagnie La chair du monde menée par Charlotte Lagrange), d’Angleterre (auprès de la scénographe Janet Bird au Royale Theatre d’Edimbourg et de Plymouth) et d’Allemagne (auprès de la scénographe Elissa Bier). Avec son collectif Scenopolis elle monte" Sténopé Parade ( Hall des Chars 2015) une pièce visible dans l'enceinte d'un sténopé géant. En 2016, elle réalise la scénographie et la création lumière du spectacle musical Nouvelle Incantation avec le trio Axis Modula (Cité de la musique et de la danse de Strasbourg) et crée les décors et la mise en scène de l'opéra Cavelleria Rusticana avec son collectif et l'orchestre des étudiants du conservatoire de Strasbourg. Actuellement elle travaille en tant que metteur et scène sur une création chorégraphique et musicale, Eclipse, avec le compositeur Etienne Haan et le danseur Clément Debras. Celle-ci sera jouée au festival Musica à Strasbourg. Elle signe la réalisation d'un format court pour la télévision, Eco Trip, visant a démystifier le jargon et les principes économiques.

Logan Person

 

Comédien de 26 ans, Logan a toujours été attiré par la scène qu’il découvre à travers l’univers du cabaret : effeuillage, transformisme... Il est marqué par sa formation initiale de maquilleur professionnel.
Ce n’est qu’après l’obtention de sa licence en arts de la scène à 23 ans qu’il intègre les cours d’art dramatique de Françoise Lervy au conservatoire de Colmar.
Fort de son expérience théorique et de sa pratique de jeu, il en sort diplômé grâce à un projet sur la quête de soi et la quête de l’autre: questionner le genre, la sexualité, l’identité sexuelle, ces axes thématiques préoccupent actuellement son travail de comédien dans un montage de textes des oeuvres de Sarah Kane et Angelica Liddell,
AphrodIT, porté par la Compagnie Quai numéro 7.
En mars 2017 il joue dans
Cancrelat mis en scène par Vincent Goethals à la Comédie De l’Est. Par ailleurs il réalise des voice-over pour ARTE.